AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu moque pas de moi mec, j'ai les mains pleines de terre ! [Drew tout doux ♥]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jamie S. Richards

avatar

✗ Messages : 152
Date d'inscription : 21/10/2012

MessageSujet: Tu moque pas de moi mec, j'ai les mains pleines de terre ! [Drew tout doux ♥]   Sam 27 Oct - 18:24

Trois heures, trois heures que je retourne le dortoir. Je n’arrive pas à mettre la main dessus. J’ai dû perdre ce bracelet ici, ce n’est pas possible autrement. J’ai vérifié dans la salle commune au cas où mais personne ne l’as vu, il ne traine pas sous les coussins ni par terre. Je n’en reviens pas, c’est un objet que je ne veux pas perdre, que je ne peux pas perdre. C’est mon meilleur ami moldu qui me l’a offert il y a trois ans. C’est un cadeau important à mes yeux. Mon meilleur ami est la chose la plus précieuse qu’il me reste dans le monde moldu, et mon père bien évidemment. Mais voilà, ce bracelet je le porte depuis le premier jour où je l’ai possédé. Je l’enlève pour me doucher ou me baigner, voire quand je dois cuisiner à la maison mais c’est tout. Et je sais pertinemment que je l’avais ce matin à mon poignet gauche. A moins que je sois folle, il n’a pas pu se révolter pour rejoindre mes autres bijoux dans la valise. Au nom de quoi aurait-il fait ça ? Parce que c’est une injustice de l’avoir sur moi chaque jour et pas mes bagues ? C’est idiot parfois un collier. N’empêche que c’est devenu mon porte bonheur, c’est un peu de Taylor où que j’aille, bien qu’il soit déjà dans mon cœur. MAIS OU EST-IL CE SATANE FIL DE CUIR ?

Un bruit de porte claquée retentit dans la salle commune…tout le monde me regarde. Je souris. Il m’arrive d’être discrète de temps en temps mais là, c’était raté. Pourtant, ce qui est discret n’est-il pas ce qui vous saute aux yeux ? Et bien en tout cas ça ne marche pas du côté de l’ouïe, désolée de vous décevoir… Deux petits yeux marron viennent vers moi. C’est une de mes camarades de dortoirs. Elle me fait un léger sourire en me prenant la main pour la caresser doucement. Je suppose que c’est sensé me calmer…pour ça faudrait déjà que je sois énervée. Ce qui n’est pas le cas. Je suis plutôt découragée, je sais que je ne le retrouverais pas et cela me frustre énormément. Je m’en veux. Fatalement je vais devoir envoyer une lettre à Taylor pour lui annoncer la mauvaise nouvelle. Il me précisera surement que ce n’est pas très grave, que je n’ai pas besoin de ça pour qu’il soit avec moi, n’empêche je m’en veux de ne pas en avoir pris soin comme je le devais.

Et ce matin, après le petit déjeuner tu as été où ? Tu n’étais pas ici Jay…

OH MAIS OUI !!! On devrait me pendre des fois je vous jure. Le parc, j’ai été au parc. Sans un mot pour ma camarade je me dépêche de sortir de la salle commune. Je sais que les plus jeunes me regardent curieusement, en même temps je ne suis pas obligée de courir…ce n’est pas comme si je risquais de me faire tuer en aller remuer la terre humide du parc. Hum, enfin je dis ça, peut-être que si. C’est une atmosphère plutôt spéciale qui règne à Poudlard.

Arrivée à bout de souffle à la place où j’étais assise ce matin, je me penche pour trifouiller un peu dans l’herbe. Si jamais je l’ai fait tomber ici, il doit surement y être encore. Il y a très peu de monde qui s’aventure alors que le vent est frais et l’air humide. La pluie menace de tomber. Autant rester bien au chaud dans sa salle commune où pour les plus courageux à la bibliothèque. Nous sommes samedi après-midi, il y a donc du travail à faire. Mais c’est incroyable, il n’est pas là non plus ? Je n’hésite plus, autant y aller férocement. Je plante mes doigts dans l’herbe. Ils s’insinuent dans la terre. On ne sait jamais qu’un chien soit venu l’enterrer ici comme un os... Plusieurs fois je fais le même geste, un peu partout autour de moi…je désespère ça ne fonctionne pas.

Parfois j’oublie une chose primordiale : je suis une sorcière, et il y a un enchantement qui permet de retrouver des objets et de nous les amener. Mais surtout ne me le dites pas…

JAMIE TU SERS A RIEN !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drew G. Finnigan

avatar

✗ Messages : 45
Date d'inscription : 27/10/2012

MessageSujet: Re: Tu moque pas de moi mec, j'ai les mains pleines de terre ! [Drew tout doux ♥]   Dim 28 Oct - 14:10





Au cas où vous n'avez jamais foncé dans un mur, je vous explique ce que l'on peut ressentir à ce moment là. Déjà, on ne comprend pas - à moins que ça ne soit volontaire et donc complètement étrange, virant vers le sado-masochisme - et on regarde bêtement autour de nous, histoire d'essayer d'analyser la situation et de voir ce qui ne va pas. Ensuite, on regarde bêtement autour de nous, de nouveau, pour voir si personne ne nous a vu, ce qui est toujours très bête mais purement humain, parce que c'est justement dans ces situations là que des gens qui ne vous avaient jamais vu se rendent brusquement compte de votre existence, plutôt divertissante, pour le coup. Alors on se rend compte qu'on est par terre, que tout le monde a les yeux rivés sur nous et qu'on a mal un peu partout - surtout aux fesses, puisque c'est là qu'on a atterri, ainsi qu'a l'endroit de choc. & après vous vous posez toujours cette question idiote : est ce que si je tombe plusieurs fois je risque de finir comme ces p’tits trucs bleus moldus….vous savez…les schtroumpfs machin chose. –oui j’ai peut-être un peu trop forcé sur la télé moldu pendant les vacances. J’suis même arrivé à un stade ou je me précipitais pour voir les Feux de l’amour Parfois ils font vraiment des trucs supers bizarres. La magie c’est franchement pratique. Brefouille revenons à nos licornes. C’était un un peu ça que je ressentais, sur le moment. A un détail prêt : le mur n'est pas un mur mais il est humain. Ma maladresse légendaire & quotidienne avait encore une fois prit le dessus. Il était vrai que j’avais toujours eu bien du mal à traverser simplement le couloir sans me casser la figure, à descendre les escaliers sans louper une marche. Parfois j’me demandais s’il ne me manquait pas deux/trois cases, ce n’était certainement pas la seule chose qui avait été loupé chez moi. Vu la gu*ule de mes parents, j’étais plutôt content qu’au moins ma bouille d’ange & mes supers cheveux soient jolis. Je me demandais même comment j’arrivais à avoir tant d’aisance & hardiesse dans les airs alors que sur la terre ce n’est pas le cas. Genre j’dois avoir le mal de terre, j’suis sûr que ça existe. Enfin breeef. Tout ça pour dire que j’étais un pas doué de la vie. M’excusant platement auprès de la personne en question je repris ma route, me dirigeant avec non chalande vers le parc.

Ce n’était pas spécialement mon endroit préféré, mais il avait au moins le mérite d’être au calme. Bon d’accord c’est pas comme si j’allais faire mes devoirs ou un truc intelligent, parce que …qu’on soit bien d’accord, j’suis pas vraiment monsieur parfait. Puis genre j’suis pas non plus baby sitter, marre de devoir garder & surveiller ces mioches de premières années. Franchement si on me payait encore j’veux bien, mais gratuitement faut pas pousser Merlin dans le chaudron Même Nick Quasi Sans Tête a foutu le camps en voyant le bordel qui régnait dans la salle commune. & après on dit que ça nous aide. Perso, j’aimais bien déconner, mais y’a des limites. En plus une première année hyper bizarre n’arrêtait pas de répéter tout ce que je disais, tel un perroquet. Franchement c’est plutôt louche & bizarre. Ça fout même les jetons x…x Heureusement pour moi le temps était un peu près convenable. Vous comprenez si y’avait eu un peu trop de vent ou de pluie j’serais pas sortit , hors de question d’avoir les cheveux tout plat Arrow
Je marchais tranquillement dans l’herbe, hésitant dans un accès de folie à enlever mes chaussures & à me mettre à courir dans l’herbe tel un demeuré –simplement pour voir comme ça fait- lorsque je remarquais une poufsouffle qui semblait chercher quelque chose. M'approchant discrètement je m’aperçus que c'était Jamie . C'est une pouffy qui a trop la classe. « Tu te parles souvent à toi-même ? » demandais-je en rigolant gentiment. Genre sa m’arrivait jamais Mais bon seule comme ça dans un parc, ça fait un peu louche & bizarre. ♥️ Puis je ne l'avais jamais faire avant, parce que quand on est en cours d'histoire on passe plus notre temps à jouer que se parler à nous même

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie S. Richards

avatar

✗ Messages : 152
Date d'inscription : 21/10/2012

MessageSujet: Re: Tu moque pas de moi mec, j'ai les mains pleines de terre ! [Drew tout doux ♥]   Mar 30 Oct - 12:46

Je tente, je retente, encore une fois, une seconde fois, une dixième fois. NON je ne l’ai donc pas perdu là. Pourtant c’est mon dernier espoir. Si jamais je l’ai égaré dans le château, je ne risque pas de le retrouver. Vous savez les élèves, ce sont tous des rapaces. Dès qu’une jolie petite chose se promène dans les escaliers, ils la veulent pour eux. Et puis je peux comprendre que c’est un bon présage. C’est comme si on tombait sur un billet, ça fait du bien, non seulement au porte-monnaie, mais également à notre état d’esprit. On se sent chanceux, invincibles. Nous sommes dans une bonne passe, c’est notre journée. Tout est possible, tout! Alors on ramasse l’objet sur lequel on est tombé, et à nous la belle vie. N’avez-vous jamais remarqué que lorsque qu’un petit évènement nous réjouit, on a l’impression d’être en phase avec la vie. On crie sur tous les toits qu’on est heureux, que l’on va bien. Pourtant, ce n’est pas vraiment le cas, enfin je ne crois pas. C’est simplement une prise de conscience du fait qu’une petite chose peut nous faire du bien et que par conséquent, ce qui suit n’en sera que meilleur. Mais c’est si peu vrai. Non que je veuille m’en plaindre, quand ça m’arrive j’en profite un maximum. En tout cas, ce qui est sûr et certain, c’est que j’ai quitté cette phase de bonheur depuis à peu près cinq heures.

Tu te parles souvent à toi-même ?

Sans avoir préalablement entendu de bruits de pas, ce qui me semble naturel au vue de l’état de concentration dans lequel je suis, on vient me répondre. Mais…depuis quand m’observe-t-on ? Il a dû me prendre pour une folle. C’est un garçon, je ne peux pas en douter. Cette voix m’est familière, mais étrangement je ne remets pas la main dessus. En fait, ce n’est même pas qu’elle est familière, c’est qu’elle me semble un peu modifiée. Je veux savoir qui c’est. Je me retourne après m’être relevée correctement. Mon visage scrute les vêtements du jeune homme, puis son visage. Rien qu’aux cheveux je le reconnais. Je ne sais pas s’il serait flatté que je lui dise cela…c’est plutôt impersonnel. Mais je ne vais pas le plaindre, il a un visage doux.

Drew, mon petit Drew. C’est mon rayon de soleil en cours d’histoire de la magie. C’est incroyable comme je peux rire en sa compagnie. C’est pour cela que ça voix me semblait différente : en cours nous ne parlons pas ainsi, on essaye d’être discret. Déjà que nous ne faisons rien en cours, si en plus on perdait des points pour notre maison à coups de rires inlassable. Quand j’y repense, on rit de rien. On fait des jeux moldus, des jeux sorciers, on embête ceux qui ont lâché le monologue du professeur. N’empêche, c’est vachement agréable d’être en cours avec lui, on n’a pas besoin de parler de nous pour s’entendre, pour nous amuser, pour passer un bon moment.

Je m’approche un peu plus de lui pour réduire la distance entre nous. Je lui souris pour répondre à sa remarque. Comment cela un sourire dans ce cas ne répond pas ? Et zut, mais que vais-je bien pouvoir lui dire ? Oh et puis tant pis, s’il est pas content de ma réponse ça ne fait rien. Je le regarde puis baisse ma tête sur mes mains. Et si ?

WOUF !

J’aboie, oui j’aboie. Je me mets sur les genoux et j’avance à quatre pattes. Je m’approche de ses pieds en continuant d’aboyer. Je lève ma tête vers son visage quand j’arrive à bon port. Je m’oblige à ne pas rire…c’est pour le moi inattendu de se retrouver dans cette position, vous ne trouvez pas ? Mais j’ai ce genre de pulsion parfois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu moque pas de moi mec, j'ai les mains pleines de terre ! [Drew tout doux ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu moque pas de moi mec, j'ai les mains pleines de terre ! [Drew tout doux ♥]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Vampire Diaries
» Mimi Geignarde
» Wolburgh Redbeard - A Nation of Thieves.
» Ne crois pas que je ris. Je me moque juste de toi [Fini]
» Pourquoi continues-tu à te cacher comme ça ? Est-ce-que tu as peur qu'on se moque de toi à ce point ? (ft.Noirnoir) | fini.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✗POUDLARD :: ✗ L'extèrieur :: ✔ Parc du Château et son saule cogneur-
Sauter vers: